Final Fantasy Chronicles

Forum de RPG sur Final Fantasy VII. Enjoy ^^
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Mission haute qualité (cissnei)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Mission haute qualité (cissnei) Empty
MessageSujet: Mission haute qualité (cissnei)   Mission haute qualité (cissnei) Icon_minitimeJeu 9 Avr - 0:16

Contrat : Supprimer le directeur du département du développement urbain.
Lieu: secteur 8
Agent sélectionné: Cissnei, Turks
Prime : non spécifiée

Rufus avait convoqué Cissnei avenue Loveless. La Shinra était en ce moment un lieu peu sûr pour affecter des missions de haut vol.
La nuit était tombée, peu de gens parcouraient les rues à cette heure. Rufus pouvait donc se permettre de sortir, sans crainte. Ce soir enfin, la hiérarchie allait être remodelée à sa façon, pour une meilleure gestion de Midgar.
Et ce coup permettrait à Rufus de remettre la main sur l'ensemble de la ville. Cissnei était toute indiquée pour ce genre de mission, le rapport de Tseng était intéressant. Pourquoi Rufus avait décidé de risquer sa vie dans ce genre de mission ?
Juste pour avoir le plaisir de voir dans le regard de ce pauvre dirigeant naïf, la peur et la mort venant le chercher.

Quelques personnes passaient dans la rue, Rufus se tournait vers la fontaine de la petite place et patienta le temps de pouvoir se découvrir. Rufus était en avance sur l'heure du rendez vous. Il dépliait pour la quatrième fois le plan du batiment, tout devait être parfait. De toute façon, le sang coulerait ce soir, que ce soit fait proprement ou non. Il savait aussi que Cissnei aimait le travail bien fait, sans traces. Mais ce soir Rufus voulait faire que son passage soit marqué par une nouvelle fois la terreur.
Armé d'un fusil double canon scié, comme à son habitude, il patienta, calmement.
Personne n'était au courant, pas même le supérieur de Cissnei.
Revenir en haut Aller en bas
Cissnei

Cissnei

Nombre de messages : 158
Age : 25
Date d'inscription : 16/11/2008

Statistiques
Expérience:
Mission haute qualité (cissnei) Left_bar_bleue90/100Mission haute qualité (cissnei) Empty_bar_bleue  (90/100)
Niveau:
Mission haute qualité (cissnei) Left_bar_bleue12/99Mission haute qualité (cissnei) Empty_bar_bleue  (12/99)
Gils: 1650

Mission haute qualité (cissnei) Empty
MessageSujet: Re: Mission haute qualité (cissnei)   Mission haute qualité (cissnei) Icon_minitimeSam 11 Avr - 10:25

L’ordre de convocation lui était parvenu par courrier dans sa boite à lettre professionnelle. Une enveloppe blanche surmontée du sceau de la Shinra. Intriguée elle s’était dépêché d’ouvrir la missive pour découvrir que son Président en personne lui donnait rendez vous dans l’avenue Losseless pour une mission de la plus haute importance et Cissnei se sentit très honorée d’une telle marque de confiance. Chez les turks, rares étaient ceux qui pouvaient se vanter d’effectuer une mission assignée directement par le Président et précédée d’une rencontre avec ce dernier

Bien disposée à lui montrer toute l’étendu de ses compétences, Cissnei arriva au lieu dit du rendez en avance pour s’assurer de la sécurité du lieux. Peut de temps après elle fut rejoint par le président armé de son fusil de prédilection. S’il venait armé… c’est que la mission devait être à la fois dangereuse et importante. Cependant elle ne comprenait pas pourquoi il prenait le risque de mettre sa vie en danger. Les turks étaient là pour assurer ce genre de … Tâches fort déplaisante sans qu’il ait besoin de risque quoique ce soit. Peut être s’agissait il d’une mission plus… personnelle ? !

La jeune Turk s’approcha de lui à pas rapides puis, une fois en face de son respecté président, elle s’inclina pour le saluer comme il se devait

« Président Shinra …. »

Elle se releva et le regard. C’était la première fois qu’elle le voyait réellement…. Si jeune… et déjà à la tête une entreprise comme la Shinra Corp. Son visage froid, baigné sous le voile de ténèbres de la nuit semblait bien déterminé.

« Vous m’avez fait demander ? »

jetant des coups d’œils nerveux aux alentours, elle attendait l’ordre de mission, son cœur commençant à s’accélérer dans sa poitrine. Mais elle ne laissa rien paraître de ses émotions et de son appréhension, un masque de froideur et d’indifférence plaqué sur le visage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Mission haute qualité (cissnei) Empty
MessageSujet: Re: Mission haute qualité (cissnei)   Mission haute qualité (cissnei) Icon_minitimeLun 20 Avr - 22:07

Pour répondre à sa question, il se contenta d'un signe de la tête. Il profitait pour balayer du regard la jeune femme.
Elle était jeune, oui, avec un physique pas forcément taillé pour l'emploi, mais le tout résidait dans la capacité mentale à associer physique et mental. Du moins, c'était la thèse défendue par Rufus. Sa jeunesse était peut-être le moyen de donner un air nouveau aux Turks, depuis longtemps décriés.
La mission, ce soir, était une des spécialités des agents Turks.
L'élimination d'un homme haut placé amenait forcément d'autres cibles.
Cissnei devait se douter de la dureté de la tâche, la lettre détaillée que lui avait envoyé le président.
Il entamait le chemin menant à l'arrière cour du bâtiment.

- S'il y a quelque chose que vous ne saisissez pas Cissnei, faites m'en part maintenant.


Cette question n'était sûrement qu'une formalité, il ne s'attendait pas vraiment à être questionner. Mais il préférait quand même que tout soit comprit pour que tout soit parfait.
Il avait hâte, il se sentait tellement prêt à reprendre les reines de la ville de toute part.
Ils arrivaient enfin, par une ruelle sombre et étroite, derrière la cour, entourée d'un grillage facilement passable.

- Deux hommes, préparés au combat corps à corps. Commençons silencieusement.


Il sortait de sa poche intérieure une corde de piano et un silencieux. Il n'attendait que la jeune Cissnei pour entreprendre les premières actions, qui devaient se faire en tout harmonie.
Revenir en haut Aller en bas
Cissnei

Cissnei

Nombre de messages : 158
Age : 25
Date d'inscription : 16/11/2008

Statistiques
Expérience:
Mission haute qualité (cissnei) Left_bar_bleue90/100Mission haute qualité (cissnei) Empty_bar_bleue  (90/100)
Niveau:
Mission haute qualité (cissnei) Left_bar_bleue12/99Mission haute qualité (cissnei) Empty_bar_bleue  (12/99)
Gils: 1650

Mission haute qualité (cissnei) Empty
MessageSujet: Re: Mission haute qualité (cissnei)   Mission haute qualité (cissnei) Icon_minitimeMer 22 Avr - 14:58

L’ordre de mission qu’elle attendait ne vint pas. Le Président n’était apparemment pas disposé à lui révélé la tâche qu’il tenait la voir accomplir. Mais Cissnei ne s’en formalisa pas. Elle était habitué à ce genre de réaction. Elle savait parfaitement que l’anticipation était une qualité principalement requise chez les Turks. Elle ne poserait donc plus d’autres question et essayerait de deviner par elle même ce qu’il lui conviendrait de faire, qui elle devrait exécuter et qui elle devrait laisser en vie…

Lorsque le Président lui indiqua qu’elle ne devait pas hésiter à lui demander si quelque chose lui échappait, Cissnei se redressa fièrement. Elle ne voulait pas donner à son Président le sentiment de n’être qu’une petite ignorante. Elle se contenta donc de garder le silence en lui adressa un sourire dépourvu de chaleur.

Le Président Shinra se mit en marche et elle le suivit, calquant sa vitesse de marche sur la sienne. Elle le vit prendre une étroite ruelle qui était adjacente à l’avenue Loveless. C’était une ruelle non passante et très peu éclairée donc propice au travail des Turks….

Après quelques minutes où seul le bruit feutré de leurs pas résonant sur l’asphalte de la ville, ils arrivèrent devant une sorte de grillage protéger par deux hommes. Cissnei entendit son Président lui demander de commencer silencieusement et elle le vit sortir de sa poche un silencieux qu’il visa à l’extrémité de son arme ainsi qu’une sorte de corde de Nylon. Elle tendit la main vers son patron pour qu’il lui remettre le long morceau de corde puis elle regarda les adversaires qui semblaient les avoir repéré. Son rien ajouté elle s’élança vers celui qui était le lui proche d’elle. Une fois devant lui elle n’hésita pas une seule seconde malgré la carrure impressionnante de cet adversaire qui le dominait toute sa hauteur.

Cissnei évita de le regarder dans les yeux. Elle ne croisait jamais le regard d’un homme qu’elle allait tuer. C’était une règle qu’elle s’imposait. Elle pinça les lèvres et lui administra un puissant coup de coude dans le nez, sentant l’os de son visage craquer son la violence de la frappe. Sans attendre elle lui posa ses mains sur ses épaules et le tira en avant alors qu’elle lui donna un coup de genoux dans la partie le plus sensible de l’anatomie masculine. Sans un regard pour son Patron qui devait certainement bien se débrouiller, elle sauta par dessus l’homme à moitié recroquevillé et d’un geste rapide et précis elle passa la corde de Nylon autour de son cou avant de la serrer avec force. L’homme commença a se débattre, des râles de suffocation sortant de son bouche réduite au silence. Plus il se débattait et plus Cissnei resserrait l’emprise de la corde qui ne tarda pas à entamer ses chairs alors qu’un filet de salive commença à couler le long du menton de l’adversaire. Bientôt l’homme se raidit et finalement le bougea plus. Par prudence Cissnei tira une dernière fois brusquement sur la corde avant de relâcher sa prise. Le corps inerte de l’homme retomba mollement sur le sol, les yeux ouverts et écarquillés, mort…

Cissnei s’approcha du Président Shinra qui s’était débarrassé de l’autre homme. Elle attrapa un mouchoir en papier qui était dans sa poche et avec lequel elle ressaya la corde de piano avant de la tendre à son Président. Elle s’avança ensuite vers le grillage a travers lequel elle arriva a passer facilement en raison de sa petite taille et de sa silhouette svelte.

Elle se tourna vers son président mais ne lui adressa pas une parole, attendant peut être des félicitions pour son travail parfaitement exécuté…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Mission haute qualité (cissnei) Empty
MessageSujet: Re: Mission haute qualité (cissnei)   Mission haute qualité (cissnei) Icon_minitimeDim 26 Avr - 15:08

L'ombre du bâtiment n'avait pas suffit à les dissimuler, la vitesse d'exécution de la jeune Turks était assez prodigieuse. Associée à un sang froid surprenant, l'agilité et le silence de Cissnei faisait d'elle une arme bien ravageuse.
Rufus ne mit pas trop de temps à agir, pour être sur les même longueurs d'onde qu'elle. Profitant que le deuxième garde lui tournait le dos : sa lenteur à réagir face à son coéquipier agressé permettait une action rapide et efficace; Rufus passait derrière lui et lui assénait un coup de de la paume de la main dans le bas de la nuque.
L'homme s'effondrait, accompagné d'un bruit lourd au sol. Cissnei avait déjà fini d'opérer. Il paracheva le travail par deux balles dans le dos de son adversaire.

Pas de caméras de surveillance. Pas de gardes en patrouille. Quelle naïveté de croire qu'on y verrait que du feu. Et c'est aussi pour cette raison que Rufus avait planifié de retourner le département du développement urbain. Trop peu sécurisé pour des affaires qui mériteraient d'être mieux cachées aux yeux de tous.
Le président se tournait vers Cissnei.

- Bon travail, dit-il d'une voix assurément posée, nous devons nous rendre au 25e étage, la salle de conférence est là. Nous devons éliminer toute présence par ici, et au 24e dans la salle des gardes. Il n'y a pas de liaison d'ici au 25e, on peut faire le ménage à notre convenance, personne ne doit atteindre le 24e avant nous. Ce soir, ce doit être un bain de sang, mais ne sous estimons pas l'ennemi, je suppose que c'est une formalité pour vous.

Il lui adressa ensuite un sourire léger, il était plein de confiance et d'assurance pour remplir cette mission de haute voltige. Naturellement, les gardes morts n'avaient pas pris le soin de fermer la porte, la tâche fut ainsi aisée.
Il posait la main sur la poignée, à partir de maintenant, la mission commençait réellement. Rufus poussait la porte, un garde passait la tête et n'avait plus que ses yeux pour regarder la mort arriver.

- Bonsoir.

Le geste rapide et précis, il tira un coup de revolver, non silencieux, pleine tête. Le coup de feu retentissait, brisant le silence de la nuit. Un attroupement de garde venant de l'entrée principale fondait sur Rufus et la jeune Turks. Il posa un genou un terre et d'un roulement de bras il semblait jeter quelque chose en direction du groupe, via le sol. Il baissait la tête, la grenade explosait au pied des hommes en noir, la déflagration faisait voler les grandes vitres en éclat, des cris, des hurlements de souffrance animaient la petite fête.
Rufus se retournait vers Cissnei, ils étaient tous deux dans un couloir à deux issues. Rufus prendrait l'entrée principale. Un panneau indiquant l'autre bout du couloir précisait qu'il menait aux ascenceurs et escaliers principaux. Le président savait que Cissnei ne mettrait pas de temps à comprendre que personne ne devait rejoindre les étages supérieurs.
En bref, Le couloir menait au hall d'entrée géant, Rufus se chargeait de faire les entrées, Cissnei nettoyait le secteur de liaison.

- A tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Cissnei

Cissnei

Nombre de messages : 158
Age : 25
Date d'inscription : 16/11/2008

Statistiques
Expérience:
Mission haute qualité (cissnei) Left_bar_bleue90/100Mission haute qualité (cissnei) Empty_bar_bleue  (90/100)
Niveau:
Mission haute qualité (cissnei) Left_bar_bleue12/99Mission haute qualité (cissnei) Empty_bar_bleue  (12/99)
Gils: 1650

Mission haute qualité (cissnei) Empty
MessageSujet: Re: Mission haute qualité (cissnei)   Mission haute qualité (cissnei) Icon_minitimeMar 28 Avr - 12:03

Elle avait depuis longtemps passé l’âge d’attendre une récompense pour ses bons services accomplis mais un petit mot de satisfaction était toujours le bienvenu et lorsqu’il était prononcé de la bouche du Président Shinra en personne, cela prenait une proportion toute différente. Cissnei s’inclina respectueusement devant lui afin de le remercier avec toute la politesse qui s’imposait à son statut

- Merci, Monsieur le Président

Le président en question ne mit pas plus de temps avant de lui révéler enfin de but de cette mission : du nettoyage… Cissnei devait liquider toutes les personnes qui se trouvaient dans le bâtiment qu’elle connaissait comme étant le QG du Département de Développement Urbain. Elle n’avait aucune idée du pourquoi son patron voulait exécuter tout ses employés travaillant ici mais il n’était pas dans le travail des Turks d’enquêter plus que nécessaire. Cissnei savait quelles étaient les limites de ses compétences et elle savait que si son patron ne lui donnait pas plus de détails c’est que les infirmations n’était pas inhérente à sa mission et qu’elle n’avait donc pas nécessité d’en avoir connaissance.

Le Président Shinra n’eut pas beaucoup de mal à faire son entrée. Il poussa la porte et exécuta le garde de service d’une bal placée entre les deux yeux. Il n’avait pas mit de silencieux ? Etrange… Il ne tenait donc pas à ce que la mission soit effectuer dans le silence. Il voulait semer sa terreur et il voulait que ca se sache apparemment. Bien qu’elle trouvait cette facette de sa personnalité profondément déroutante elle n’en laissa rien paraître. Elle entra a sa suite dans le bâtiment et le regarder dégoupiller une grenade qu’il lançant au sol devant un gros groupe d’adversaire qui voulait s’imposer. La détonation fit trembler les murs et éclater les vitres, envoyant des fragments de verres partout. Des cris, des hurlements, des corps inertes et brûlés jonchants le sol. Cissnei regarda se spectacle funeste avec une pointe d’amertume. Combien de vie allait elle prendre ce soir ?

Elle n’eut pas le temps de s’attarder sur la question que son patron et elle durent prendre la direction d’un double à deux extrémité. Le Président prit le coté droit, celui qui menait directement à un gigantesque hall d’entrée alors que Cissnei se dirigea vers celui qui menait vers les ascenseurs et les escaliers à en croire les panneaux d’indications qui s’affichaient sur les murs.

- A toute de suite Président. Soyez prudent !

Sans attendre elle s’élança vers les cages d’escaliers qu’elle devait court-circuiter. Alors qu’elle pénétra dans le couloir, elle croisa un homme vétu d’une costume. Un simple employé qui n’avait probablement rien demandé à personne et dont le seul crime était de se trouvait au moment endroit au mauvais moment. Cissnei ne lui laissa aucune chance, elle dégaina son shuriken qu’elle envoya directement en direction de l’homme. Le pauvre ne chercha meme pas a se débattre, il n’en eut pas le temps ? Une pointe du Shuriken se planta dans son corps alors qu’il lâcha sa serviette de cuire et qu’il tomba à la renverse. Cissnei s’approcha de lui et retira son shuriken ensanglanté, arrachant des gémissement de douleur au pauvre homme qui n’était pas mort. Elle s’agenouilla au niveau de sa tête et posa ses main sur les cotés de son visage. Il gémit, pleura et la supplia. Comme d’habitude elle évita son regard avant de tourner sa tête rapidement sur le coté, faisant craquer sa nuque et mettant un terme à ses souffrances.

Elle se releva et poursuivit sa progression vers les ascenseurs qu’elle atteignit enfin. Elle sortit une arme a feu de son holter attaché a sa ceinture. Elle appuya sur le bouton d’appel de l’ascenseur et attendit que ce dernier n’arrive en émettant un petit « ding » caractéristique. Lorsque les portes s’ouvrirent, Cissnei fit immédiatement feu plusieurs fois avec son arme automatique. Le cinq personnes présentes dans l’ascenseur furent ainsi tuées. Elle bloqua la porter de son pied puis tira plusieurs fois dans le panneau de commande de l’ascenseur afin de le mettre hors service. Une fois qu’elle fut assuré que cet ascenseur ne fonctionnait plus, elle en appela un autre pour renouveler l’opération autant de fois qu’il y avait d’assesseur….

Au loin, des hurlements de terreurs se firent entendent. Le Président devait avoir fait une entrée remarquée…. Elle ouvrit la porte qui menait à la cage d’escaliers et, imitant son patron quelques minutes plus tôt, elle dégoupilla une grenade qu’elle lança un peu plus loin. La détonation résonna et fit une nouvelle fois trembler le bâtiment alors que les escaliers était devenu complètement impraticable. Assuré que personne ne pourrait accéder aux niveaux supérieur elle fit chemin en sens inverse pour aller prêter main forte au Président

- Mission accomplie Président. Les escaliers et les ascenseurs sont hors services…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Mission haute qualité (cissnei) Empty
MessageSujet: Re: Mission haute qualité (cissnei)   Mission haute qualité (cissnei) Icon_minitimeMer 29 Avr - 14:19

Rufus prit position derrière un faux palmier pour éviter la première salve de balle. Attendant le moment fatidique où l'ennemi devait recharger ses armes, il se retourna rapidement, les bras tout deux tendus vers l'avant, armes en main. L'analyse de l'endroit fut furtive et quelques secondes après avoir localisé les différents endroits, il appuyait sur les deux gâchettes. La dizaine d'homme gardes du corps s'étaient repliés derrière des bureaux, amas de pierres issus de colonne arrachées par la grenade.
Le président profitait de la maladresse d'un des gardes pour lui tirer dans le genou, une balle, peut être deux.
La situation était précaire, seul contre dix éléments sur-entraînés, il faudrait viser juste, et faire court. Comme dans une scène de cinéma d'action, il pointa ses deux revolvers vers le plafond et tirait à plusieurs reprises sur le soutien du lustre géant, jusqu'à ce qu'il cède et qu'il tombe en plein milieu de l'assemblée.

Tel un ralenti soutenu par de spectaculaires effets spéciaux, le lustre se décrochait et se fracassait dans un bruit horrible de verres cassés et d'acier plié. Les projections de cristaux brisés égratgnèrent au passage le visage de Rufus, bien trop légèrement pour lui faire du mal. S'ensuivit alors une scène très rapide, Rufus s'était emparé de son fusil à double canon scié, son arme la plus redoutable à courte distance.
Profitant de la faible luminosité provoquée par la chute de la trentaine de lampes rassemblées et de la confusion chez les gardes, il se glissait par un des côtés les plus sombres. Les hommes de mains du chef de département tiraient à l'aveugle dans le hall, ce qui rendait les environs un tout petit peu éclairés.
Rufus chargeait son arme, le garde tournait la tête à l'entente du bruit mais n'eut que le temps de mettre sa main devant son visage, un réflexe humain que Rufus n'aura pas encore compris. Sans l'ombre d'une hésitation, sans la moindre émotion, il tira à deux reprises. Deux gardes furent mortellement touchés dans le haut du torse et un troisième avait reçu des projectiles dans les yeux. Il hurlait sa douleur, utile pour rameuter les autres gardes. Rufus était presque à même le sol, assénait un violent coup de crosse dans la tempe de ce garde meurtri.

Quelques secondes plus tard, une explosion retentissait, à l'endroit même où Rufus était à moitié à terre. La déflagration fut accompagnée par d'horribles déchirements et des membres voletaient un peu partout. Le président avait eu l'esprit optimisateur en plaçant une grenade sur le garde aveugle, les munitions seraient d'utilité jusqu'à son arrivée au 25e.
Il était tout à fait indemne pour le moment, pas une balle encaissée. Une chance. Pendant ce temps là, Cissnei avait du finir son travail.
Rufus s'assurait qu'aucun des gardes du corps n'avaient survécu à la violence des combats, et se dirigeait vers les ascenceurs. De toute évidence, la jeune Turks s'était arrangée pour qu'aucun des passages menant aux étages supérieurs ne soient utilisables.
Il lui adressait un coup de tête signifiant que leur tâche avait été parfaitement executée en ces lieux.
En tout hâte, il lâchait :

- Ne prenons pas de retard. Nous sommes attendus.

Son sourire provocateur avait suivi la fin de sa phrase. Tout se passait pour le mieux, le premier acte était un vrai bain de sang tout à fait violent et évocateur du retour de Rufus à la direction absolue de tout organisme influant de Midgar.
Il retournait et secouait son fusil vers le bas afin d'en faire tomber les cartouches de chevrotine améliorée vides et les remplaçait par des neuves.
Sans attendre, il se dirigeait vers la porte arrière par laquelle ils étaient tout deux arrivés et s'engagea dans l'escalier de secours. Le retour au calme était tout à fait reposant, les tympans du président étant sensibilisés par le proche fracas du lustre et par les coups de feu répétés.
C'était quand même là, un des rares massacres que conduisait le président de la Shinra. Pourtant, celui ci était bien utile au nouveau fonctionnement de Migdar.
Revenir en haut Aller en bas
Cissnei

Cissnei

Nombre de messages : 158
Age : 25
Date d'inscription : 16/11/2008

Statistiques
Expérience:
Mission haute qualité (cissnei) Left_bar_bleue90/100Mission haute qualité (cissnei) Empty_bar_bleue  (90/100)
Niveau:
Mission haute qualité (cissnei) Left_bar_bleue12/99Mission haute qualité (cissnei) Empty_bar_bleue  (12/99)
Gils: 1650

Mission haute qualité (cissnei) Empty
MessageSujet: Re: Mission haute qualité (cissnei)   Mission haute qualité (cissnei) Icon_minitimeMer 29 Avr - 18:55

Lorsque Cissnei rejoignit le Président, elle se médusa devant le triste spectacle qui s’offrait à ses yeux écarquillés. Un mélange de corps entrelacés, de membres arrachés, de boyaux éventrés, le tout gisant un une gigantesque marre de sang d’un rouge sombre. L’odeur chaud de l’hémoglobine associée à celle des chairs calcinées lui retournait l’estomac. Une sorte de fascination morbide s’empara d’elle alors qu’elle était incapable de s’arracher à la contemplation de cette scène macabre dont le Président Shinra était responsable. Ce n’était pourtant pas la première fois qu’elle voyait des morts ou des cadavres ainsi mutilés, elle en était coutumière mais celle fois-ci, c’était différent. La quantité ajoutée à l’horreur de la scène ne la laissait pas indifférente malgré sa difficile éducation de Turk. Elle essaya toutefois de ne rien laisser paraître aux yeux de son employeur mais intérieurement, c’était la panique totale

Après lui avoir adressé un petit signe de tête en gage de reconnaissance pour son travail parfaitement effectué, il lui indiqua de se dépêcher parce qu’ils devaient rejoindre les étages supérieur afin de continuer leur mission de « nettoyage ». Une nouvelle fois elle garda le silence. Chez les Turk elle était loin d’être la plus loquace. La discrétion était le domaine dans lequel elle excellait grandement.

Cissnei ouvra le passage qui venait vers le petit corridor grâce auquel ils étaient entrés dans le bâtiment. Cet étage était complètement désert, plus aucun signe de vie n’était décelable. Elle imaginait déjà la terreur que devait ressentir les personnes présents aux étages supérieur et auquel le vacarme provoqué par les grenades et les détonation d’armes à feu devaient voir rendu hystérique. Ils étaient pris au piège, plus aucun moyen de sortir du bâtiment ne s’offrait à eux… D’un coup de coude elle brisa une petite fenêtre et se glissa au travers celle lui pour accéder à l’extérieur du bâtiment sur un escalier de secours en métal. En gravissant les marches deux à deux, rencontra sur son chemin un homme qui, visiblement, essayait de quitter le bâtiment. Dés qu’il les aperçu l’homme tendit les mains n l’air pour faire signe qu’il se rendait et il les supplia de les épargner. Ce que la nature humaine pouvait être pathétique lorsque qu’avait sonné les dernières heure d’une vie …

Cissnei n’attendit pas un geste ou une parole du Président. Il s’élança vers l’assaillant auquel elle administra un coup de coude dans la mâchoire avant de lui prendre la nuque pour la tordre dans un mouvement précis. L’homme effondra contre elle et elle poussa son corps dans le vide par dessus la rampe d’escalier avant de se débarrasser de lui. Elle se retourna et regarda le Président

- Président Shinra, les fuyards vont vouloir quitter le bâtiment pas ici, c’est leur seul solution de retranchement.

Déjà le bruit de caractéristiques de pas précipité dans les escaliers métalliques se firent entendre. Cissnei avait vu juste… Elle sortit une nouvelle fois sont arme automatique qu’elle rechargea avant de lever le cran d’arrêt et de tendre son arme devant elle. Dés que la première cible fut en vue, Cissnei tira un coup de feu au niveau de son front et il s’écroula dans les escaliers, laissant une longue trace de sang sur son passage.

- Ce terrain ne nous avantage pas. Trop instable pour du corps à corps et trop étroit des attaques longues portées. Nous devons atteindre les étages désirés rapidement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Mission haute qualité (cissnei) Empty
MessageSujet: Re: Mission haute qualité (cissnei)   Mission haute qualité (cissnei) Icon_minitimeMer 29 Avr - 22:24

L'escalier métallique grinçait par endroit, aux passages lourds et précipités de Rufus et Cissnei. C'était la partie la plus chaude de la mission étant donnée la dureté de la surface sur laquelle ils étaient. Les secousses étaient d'autant plus accentuées par les employés apeurés qui descendaient par le haut. Cette situation n'avait pas été envisagé par le président Shinra, pas plus qu'il n'avait envisagé de tuer des innoncents qu'il licencierait par la suite. Il saisissait ses deux armes et tira par accoup vers le haut.
Des cris de douleur et des corps qui tombaient étaient les seules preuves que les coups tirés avaient trouvé cibles. Cissnei semblait un peu décontenancée par la tournure des évènements.
Gardant un calme exemplaire et son sang froid, Rufus n'avait qu'une solution en tête. Ils étaient au 22e étage, il poussait Cissnei vers l'intérieur et plaça sa dernière grenade un peu plus bas dans les escaliers. Il s'empressait de rentrer à son tour et l'explosion fit trembler les murs. La porte d'acier était en train de fondre à cause de la portée des flammes, le président donnait un coup de pied rapide sur la poignée pour s'assurer du regard que l'escalier était plus bas. Au pire, ces derniers seraient impraticables avec plus d'une centaine de degrè.

Cet étage était presque vide à cette heure de la journée, mais il restait quelques personnes, en majorité des femmes. Cissnei à ses côtés, Rufus s'engagea dans les rangées de bureaux et pointa son arme sur une des femmes. Bien sûr, il ne descendrait personne ici, aucun interêt. Il indiquait à la femme de son arme qu'elle devait quitter son bureau ainsi que toutes ses collègues
pour se mettre en retrait.
Rufus tapotait un peu sur le PC afin d'infiltrer le système du batîment. La célèbre touche "ENTER" lui permettait alors de supprimer les dernières bandes vidéos et autres alertes écrites.
Enfin, il pouvait accéder aux étages supérieurs, il y avait un escalier de marbre sur leur droite.

- On épargne les employés innocents mais attention aux lâches. Si le mouvement de panique est trop dense là haut, n'hésitons pas à faire du ménage sinon nous serons très vite refroidis.

Rufus s'élançait dans le couloir et grimpait les marches deux par deux. Il avait pleinement profité des dix dernières minutes d'acalmie pour se reposer physiquement et faire le point dans sa tête. Mauvaise surprise à l'arrivée des escaliers, deux gardes attendaient munis de mitraillettes légères. Rufus tira très furtivement, le reflexe le surprenait lui même, sur deux aquariums géants. Deux vagues se mêlant en une les balaya, un grand coup de chance cette fois ci. Au passage, le président abattait les deux gardes à terres et entraînés par la puissance de l'eau. Le président prit équilibre grâce à la barre de l'escalier et se hissa même sur le rebord pour ne pas se mouiller. Il jetta un regard derrière, Cissnei était en retrait pour assurer que le danger ne viendrait pas de derrière. Elle avait le temps de voir arriver les vagues et de sauter sur une des tables fixées au sol.

Le président se maudissait de sa naïveté et s'arma de prudence pour la suite. L'étage 23 ne fut qu'une formalité, histoire de ne pas être pris de revers par l'arrière.
L'étage 24 était en haut des escaliers de marbre. La respiration haletante, Rufus chargea à fond ses deux revolvers et son fusil à pompe. Il mettait un couteau long à portée de sa main. Tout était calme la haut, les gardes du corps haut placés aimaient l'ordre et le travail bien fait. Cissnei pourrait alors faire son travail discret pour dégager la route au mieux possible. Avantage très utile, la lumière dans les couloirs était défectueuse, plongeant les lieux dans le noir complet pendant une dizaine de seconde avant de revenir quelques autres secondes.

- Fais ton maximum, quand tu seras au bout du couloir, envoi moi un signe pour me signaler que tu as fini et j'arriverais pour complèter le travail. Finalement on dirait que les employés se sont repliés au 25e.

Il avait une confiance grandissante en la jeune Turk. C'était le moment ou jamais pour qu'elle puisse se montrer sous son vrai jour, avec ses vraies compétences d'agent discret et efficace. Il lui adressait un dernier coup de tête avant qu'elle s'éloigne très furtivement.
Revenir en haut Aller en bas
Cissnei

Cissnei

Nombre de messages : 158
Age : 25
Date d'inscription : 16/11/2008

Statistiques
Expérience:
Mission haute qualité (cissnei) Left_bar_bleue90/100Mission haute qualité (cissnei) Empty_bar_bleue  (90/100)
Niveau:
Mission haute qualité (cissnei) Left_bar_bleue12/99Mission haute qualité (cissnei) Empty_bar_bleue  (12/99)
Gils: 1650

Mission haute qualité (cissnei) Empty
MessageSujet: Re: Mission haute qualité (cissnei)   Mission haute qualité (cissnei) Icon_minitimeJeu 30 Avr - 10:25

Une mission de nettoyage de si grande envergure, voilà bien des années que Cissnei n’avait pas eut à en exécuter une et à dire vrai cela ne lui avait pas manqué. C’était le genre de chose dont on se passait bien volontiers. Ce n’était pas le genre de chose dont elle raffolait. Elle préférait les missions d’investigation ou les enquêtes discrètes qu’elle trouvait plus épanouissantes d’un bain de sang.

Le président Shinra l’obligea a rentrer dans un étage avant de pénétrer lui même dans le bâtiment. Il s’agissait apparemment des bureau d’administration et des secrétariats si on se fiait au nombre de femmes qui officiaient derrière leur écran d’ordinateur. Lorsqu’ils pénétrèrent dans la pièce, les employées ne se mirent pas à hurler étrangement. Tremblantes de peur et restèrent à leur place jusqu'à ce que le président leur donne l’ordre de quitter la pièce en désignant la sortie de son arme. Les femmes se précipitèrent sans demander leur reste et, imitant son patron, Cissnei s’empara d’un ordinateur pour épier les documents que pouvait contenir sa machine. Elle laissa le soin au président de supprimer les bandes vidéos filmées par les caméras de secours et, de son coté, elle accéda au système de contrôle des caméras qu’elle désactiva une a une afin que les appareil d’enregistrement des étages qu’ils n’avaient pas « visités » soit dans l’incapacité de prendre un quelconque enregistrement. Ca serait toujours plus efficace que détruire chaque caméra d’un coup d’arme a feu.

Il demeurait quelque chose que Cissnei ne comprenait pas. Pourquoi avoir épargner ces femmes ? Le fait que les vidéos soient effacées prouvait que le Président Shinra ne désirait pas que l’on sache qu’il était le commanditaire de massacre. Or, ces femmes étaient témoins. Elle se retint néanmoins de poser la question au Président, ne voulant pas passer à ses yeux pour une femme stupide manquant de discernement.

Sans attendre, ils se dirigèrent ensemble faire un large escaliers de marbre en haut duquel se trouvait deux gardes. Pendant que le Président se débarrassait d’eau, Cissnei surveillait le bas des marches pour parer à toute confrontation venu de derrière. C’est alors qu’elle entendit un bruit de verre brisé suivit d’un roulement caractéristique de l’eau. Elle se retourna juste a temps pour voir ce qui était en train de se passer et elle sauta avec souplesse sur la rampe située au centre des escaliers, laissant la grosse vague d’eau s’écouler avant de reposer les pieds par terre.

E haut des escaliers se trouvait le couloir de l’étage 24. Elle regarda au plafond pour voir que l’éclairage était grandement défaillant. Les ampoules crépitaient avant de s’éteindre quelques secondes pour se rallumer ensuite. Cissnei vissa un silencieux à l’extrémité de son arme et elle attendit que l’éclairage reviennent pour tirer dans chacune des lampes afin de plonger définitivement le couloir dans le noirs. Elle mit sur le bout de son nez une paire de lunette afra-rouge lui permettant de voir parfaitement bien dans le noir et elle s’élança dans le couloir après les recommandations de son Président

« Bien ! Je vous fais un signe une fois l’endroit sécurisé »

Pour elle, se fut un jeu d’enfant de faire le ménage dans ce couloir. Non seulement les gardes n’étaient pas nombreux mais privé de la vue, ils étaient dans l’incapacité complète de se défendre. Elle rangea son arme automatique dans son holter, préférant l’économiser en cas de nécessité plus importante par la suite et elle préféra utiliser une arme blanche pour effectuer ses sales besognes. Prenant soin de ne pas faire de bruit, elle se positionna dans le dos des gardes qu’elle attrapa par derrière avant de planter son petit couteau à lame recourbée dans la chair de le coup d’elle sectionna d’un trait oblique. Egorgé le garde tomba sur le sol, se débâtit vainement pendant quelques secondes avant de rester inanimé baignant dans son propre sang. Elle répéta l’opération autant de fois qu’il y avait de garde. Tout s’effectuait dans un silence des plus troublant. Après avoir liquidé une vingtaine de gardes, Cissnei s’assura que le couloir était parfaitement sur et elle sortit son PHS de sa poche et elle l’ouvrit. Elle composa le numéro de son patron.

« Président, la voie est libre vous pouvez venir. Faites attention où vous mettrez les pieds…. »

Elle attendit qu’il le rejoigne avant de regarder le dernier escalier qui les conduirait au 25em étage, celui dans lequel tout le reste des personnes présentes dans le bâtiment s’était regroupés.

« Faut il tous les supprimer ? Ils seront probablement bien trop nombreux pour nous deux. Le corps à corps n’est pas envisageable tout comme les attaques longues portée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Mission haute qualité (cissnei) Empty
MessageSujet: Re: Mission haute qualité (cissnei)   Mission haute qualité (cissnei) Icon_minitimeJeu 30 Avr - 14:21

Le temps que Cissnei opère, le président reprenait son souffle et passa de brefs regards vers le couloir, pour s'assurer aveuglément que sa jeune coéquipière était toujours en action, et en vie.
Il savait bien que cette mission dépassait ses compétences de bases, elle était un agent discret et efficace pour les missions d'infiltrations, de récupérations et de repérage en tout genre. Et en ces moments difficiles, elle était la seule Turk libre de contrat. Les plans de Rufus avaient engagé les autres sur des missions différentes et un peu moins importantes même si toutes aussi primordiales.
Oui, le président avait eu du mal à assigner cette mission à Cissnei et c'est le pourquoi de sa présence même en ces lieux. Au départ, la mission devait être remplie par un ou deux Turks, mais la pénurie de personnel qualifié avait conduit à cette décision risquée. Pour le moment, la jeune femme se débrouillait parfaitement bien, mais Rufus sentait bien qu'il y avait un malaise. Bien qu'il n'en avait que faire, tant que son travail était bon, il espérait qu'elle ne soit pas perturbée.
Adossé au mur, il sortait son PDA et envoyait un mail aux quartiers aéroportuaires de la Shinra. Une flotte d'hélicoptères devait Pourquoi une flotte ?

Son PDA vibrait, un message de Cissnei lui signalait que la voie était libre. Se mettant en garde, armes pointées vers le haut, il rasait le mur le plus exposé à la sombre clarté. On pouvait entrevoir à terre quelques corps, baignant dans leur liquide vitale, soigneusement executés. Une porte était ouverte, la lumière y était vive et permanente, Cissnei aurait-elle omise de s'intéresser à
cet endroit? Le président s'activa et pénétra dans la petite salle, en balayant rapidemment les environs à l'aide de ses deux armes, toujours à l'affût d'une cible encore vivante. Rien.
Pas une personne. Un PC encore ouvert, Rufus branchait une clé USB de haute capacité et transféra toutes les informations du disque dur dessus. Système de sécurité, plan du batîment, organigramme, projets divers, Rufus saisissait tout parce qu'il devait y mettre fin pour renouveler tout par ici. Chaque fibre d'organisation, chaque branche rattachée au département, tout devait y passer pour devenir une administration propre à la nouvelle Shinra.
La mission touchait à sa fin, Rufus se sentait pousser une haine effroyable, une envie de faire un changement aussi radical que violent, il sentait qu'enfin les choses allaient en son sens.
Depuis la disparition des géostygmates, Rufus avait perdu de sa personnalité et surtout de son influence auprès des personnes qui avaient toujours craché dans son dos.
Le moment était venu de faire payer les premiers traîtres, en même temps que d'instaurer un nouvel ordre et une nouvelle image très souillée par les actions de certains profiteurs. Ceux là avait aisément nuit à la présidence de Rufus et c'était lui même qui en subissait les conséquences.
Conscient qu'il devait laver ses fautes qui n'étaient réellement pas les siennes (allez faire croire ça au peuple), Rufus avait donc mis en place processus, ce processus.

Vengeance et renouveau, voilà les goûts de maintenant. Le président se retira de la pièce et se retrouva en face de Cissnei, prêt à passer au dernier acte. Tous les supprimer serait effectivement impossible, ils seraient descendus bien avant. Seulement, Rufus doutait de la forte présence armée là haut. Le batîment était dirigé naïvement, la sécurité avait été très négligée et le personnel voué à la garde des corps était limité. Il prit un instant pour s'adonner à la réflexion, prenant appui sur le mur et fermant les yeux, il soupirait. L'étage qui se situé en haut des escaliers serait certainement vide, si on se fier aux bruits environnant, on n'entendait rien du tout, un vide complet. Et de toute évidence les gardes restant, aussi peu étaient-ils, n'étaient pas aptes à des opérations de discrétion afin de tendre un piège aux deux perturbateurs.
La porte principale serait alors en face d'eux, devant les escaliers. La dedans se trouvait certainement les employés et les derniers gardes ainsi que les hommes à abattre.
Rufus eut une idée.

- Je t'ai vu manier ton arme, un shuriken n'est ce pas? Humm...

Il prit un papier de sa poche et dessinait assez schématiquement la salle de conférence. Arrondie, une porte principale, une porte latérale arrière. Il griffonait quatre ronds appuyés et expliquait à la jeune femme qu'il s'agissait très certainement de la position des gardes. D'un côté il y aurait 2 gardes, de l'autre aussi. Espacés de quatre ou cinq mètres environs.

- Nous entrerons très rapidement, mais nous n'aurons pas le temps de descendre les gardes car ils s'attendront à nous. Serais-tu capable d'effectuer un tir de ton shuriken en lui donnant une trajectoire courbée en arc de cercle?


S'imaginant la scène à venir, ce jet permettrait d'abattre très rapidement les deux gardes de côtés, Rufus saurait se défaire des deux autres. Il cherchait une solution simple et efficace de tirer sur les autres sans qu'ils aient le temps de les atteindre dès leur entrée de force. Le président avait manié la magie il y avait quelques temps. Hojo avait réussi à créer une sorte de fluide permettant l'invocation d'un sort de base, une synthèse de materia. Une fois la porte ouverte, Rufus n'aurait qu'à diriger le sort sur les deux ennemis pour les tuer. Cela ne lui plaisait guère, il était fatigué et la magie puiserait dans ses forces. Longtemps il avait travaillé avec la magie pour accroître sa vitesse d'attaque, l'homme ordinaire qu'était Rufus ne pouvait pas user de magie autant qu'il pouvait, comme le ferait Strife ou ses amis.
Il se concentra, les yeux fermés et ses pensées complètement vides. Peu à peu il se sentait engourdi par un flux d'electricité parcourant ses membres.
Il se sentait prêt à agir.

- Je défonce la porte, j'entre et je met à terre les deux du côté droit. Agissons sur la même vitesse et nous en aurons fini avec les gardes.

Sans annoncer ce qu'il compter faire, il lui tapota l'épaule en signe de reconnaissance et pour lui redonner un peu de tonus. Il s'équipait de son fusil et tira un coup sur la porte. La poignée d'or s'arracha et les deux portes d'ébène s'ouvraient vers l'intérieur de la salle. Quelques secondes passèrent, Rufus prit une longue inspiration et s'élança très, très rapidement. Usant de tout le flux de magie qu'il avait emagasinné, sa vitesse ne permit pas aux gardes de le voir. Un coup de lame, puis deux.
Les deux gardes tombèrent successivement, la gorge tranchée pour l'un, le coeur percé pour l'autre. Rufus s'était arrêté dans son élan juste après le dernier coup. Accompagnant la lourde chute de ses deux ennemis, les deux autres corps semblaient trembler.
Cissnei avait-elle réussie son coup ?
Revenir en haut Aller en bas
Cissnei

Cissnei

Nombre de messages : 158
Age : 25
Date d'inscription : 16/11/2008

Statistiques
Expérience:
Mission haute qualité (cissnei) Left_bar_bleue90/100Mission haute qualité (cissnei) Empty_bar_bleue  (90/100)
Niveau:
Mission haute qualité (cissnei) Left_bar_bleue12/99Mission haute qualité (cissnei) Empty_bar_bleue  (12/99)
Gils: 1650

Mission haute qualité (cissnei) Empty
MessageSujet: Re: Mission haute qualité (cissnei)   Mission haute qualité (cissnei) Icon_minitimeJeu 30 Avr - 16:02

Lorsque le Président arriva enfin au niveau de Cissnei, il remarqua tout de suite une porte par laquelle s’échappait un filet de lumière. Il l’ouvrit et constata qu’il n’y avait personne à l’intérieur, juste un ordinateur dont il s’empressa de charger les informations sur un disque externe. Cissnei s’insulta mentalement. Comment avait elle put être aussi idiote au point d’oublier de vérifier la présence de garde ou de personnes dans ce bureau ? Un instant d’égarement qu’elle aurait pu payer très cher si la pièce n’avait pas été vide ! C’était une réelle chance de constater l’absence de vie ici.

Pendant que le Président Shinra s’occupait du piratage des données, elle restait devant la porte, surveillant avec une extrême vigilance les deux extrémités du couloir, guettant l’arrivée d’une personne indésirable. Elle n’en revenait pas qu’elle avait commis une telle erreur ! Elle n’arrêtait pas d’y penser, se jurant de racheter son comportement aux yeux de son Président. Elle ne tenait pas à passer pour une incapable à ses cotés et elle ne voulait surtout pas mettre sa mission en péril. Mais la réalité était en fait bien différente… Cissnei demeurait profondément perturbée par la dureté de la mission. Dureté psychologique évidemment. Elle ne comprenait pas où Rufus Shinra voulait en venir. Elle ne comprenait pas pourquoi elle arrachait la vie a tant de personnes. Doucement, les pensées de Cissnei migrèrent vers son collègue et désormais ami : Réno. Elle avait l’étrange impression que si Reno était à ses cotés, la mission sera déjà plus supportable. Elle savait que tout comme elle, le Turk rouquin cachait sa sensibilité derrière un masque de froideur et d’indifférence. Elle savait que tout comme elle, Reno ne restait pas de marbre fasse à la difficulté mentale de certaines missions.

Cissnei sursauta lorsque Rufus s’adressa à elle en lui demandant quel genre d’arme de prédilection elle avait l’habitude de manié. Surprise d’être ainsi coupée dans ses pensées, trahissant une nouvelle fois son manque de concentration et de vigilance, Cissnei dégaina un Shuriken géant qu’elle montra à son Président

- En effet, le shuriken reste l’arme que je manie avec le plus de dextérité.

Elle le vit sortir de sa poche un morceau de papier sur lequel il dessina un vulgaire croquis censé représenter la salle de conférence du 25 em étage, leur cible… Il encercla la position présumée des gardes qui seraient au nombre de quatre, certainement placée aux coins des accès principaux. Rufus lui demanda si elle était dans la mesure de diriger son arme afin qu’elle puisse suivre une trajectoire en arc de cercle pour supprimer deux gardes en un seul lancé. Ce n’était pas un acte facile à réaliser. La porté du shuriken pouvait être déviée en fonction de l’impact avec la première victime. Pire, le shuriken pouvait resté planté dans le corps du premier garde ce qui nécessiterai une intervention de secours rapide afin de supprimer le second. A vrai dire… Cissnei doutait réellement être capable de réaliser la manœuvre qu’on lui demandait qu’effectuer. Toutefois, elle avait une faute a racheter auprès du Président Shinra et elle ne voulait pas être humiliée devant lui. Elle acquiesça alors d’un signe de tête.

- Je ferai en sorte que mon Shuriken puisse descendre les deux hommes d’un coup.


La main du président alla se poser sur son épaule et Cissnei se sentit soudainement bien étrange. C’était un geste qu’il n’était pas coutumier de voir chez Rufus Shinra, lui qui essayait de se montrer détaché de tout et de toute chose si cela ne touchait pas sa propre personne néanmoins. Qu’il daigne montrer un peu de reconnaissance à Cissnei n’était il pas la preuve qu’elle avait sa gratitude ? Elle ne se posa pas plus de question. Le temps n’était pas aux autosatisfactions.

Rufus défonça la porte de la salle de conférence et Cissnei pénétra à l’intérieur tout aussi rapidement que son Président. D’un mouvement lest et rotatif du poignet, elle envoya son Shiruken en direction du garde le plus à droite. L’étoile de métal rougeâtre fila à toute vitesse avant de planter l’une de ses aiguilles meurtrières en plein dans l’abdomen de l’homme et d’y rester figé… Cissnei paniqua un instant ! Nerveusement et aussi rapidement qu’elle le put, elle sortit son arme automatique qu’elle pointa en direction de l’autre garde.

Un détonation…. Une balle qui fuse… des vêtements qui se déchirent… Un cri de douleur …

Cissnei tomba à genoux, son épaule gauche transpercée et saignant abondamment, tachant son uniforme de Turk. Elle plissa les yeux un instant et tendit son arme vers le garde qui venait de la blesser. Sans attendre elle se mit à tirer plusieurs coups de feu qui allèrent tous se loger en pleine tête de l’adversaire. Elle prit appuie contre un mur avant de se relever et de se diriger vers l’homme dans lequel le shuriken était planté. Elle récupéra son arme, arrachant des plaintes au garde mourant puis elle pointa l’extrémité de son arme automatique sur sa temps avant de tirer un coup de feu mettant un terme a sa vie. Du sang se mit a gicler sur le visage de Cissnei qui se releva et alla rejoindre le Président.

La douleur de son épaule commença à brûler. Elle sentait des sueurs froides perler sur son visage et le long de son dos. Elle se sentait plus lasse, comme vidée de ses propres forces. Cependant elle s’interdit toute faiblesse. Serait elle une bonne Turk si elle venait à échouer si prêts du but ? Quant à penser que le Président aiderait une blessé à sortir d’ici, c’était inconcevable. Cissnei n’était qu’une de ses employés après tout, autant dire qu’elle n’avait aucune valeur à ses yeux.

Elle se redressa comme elle le put, faisant abstraction de la douleur, se forçant à faire comme si elle n’avait rien d’autre qu’une égratignure, elle rejoignit le Président Shinra qui s’était débarrassé de ses gardes avec sucés. Ne sachant pas ce qu’il comptait faire à présent, elle se contenta de rester à ses cotés et de lui annoncer qu’elle avait accompli sa mission…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Mission haute qualité (cissnei) Empty
MessageSujet: Re: Mission haute qualité (cissnei)   Mission haute qualité (cissnei) Icon_minitimeJeu 30 Avr - 18:42

Un combo de vitesse associée à des coups légers mais meurtriers, voilà un temps que Rufus n'avait pas pratiqué ce genre d'acte, et s'en retrouvait tout à fait heureux d'avoir réussi. Son regard s'était posé sur la silhouette cachée de l'homme à abattre, sa confiance en Cissnei lui permettait de croire qu'elle aurait réussi son coup. Il se passait quelques secondes pendant lesquelles le président fixa ses pensées sur l'objectif final de cette mission, sur les paroles blessantes et humiliantes de cet homme d'affaires aux pouvoirs bientôt éteints. Oui, ce mélange avait du bon et le rendait insensible à toutes actions qu'il entreprenait.
Et pendant ces quelques secondes, un coup de feu, totalement inattendu, retentissait dans la salle. Les quelques employés présents se reculèrent par réflexe et par crainte de prendre un pointe perdue.
Rufus était arraché de ses idées, son regard fut porté sur la jeune Turk, touché par une balle du dernier garde. De toute évidence, son attaque à double tranchant avait échoué. La scène semblait durer une bonne dizaine de minutes quand la jeune femme blessée eut le dernier geste bon, avant d'achever sa tâche.
Elle s'approchait de lui, faiblarde et le visage blanc. La fièvre lui montait à la tête, le sang coulait de manière importante. Le visage impassible et sans émotion, Rufus ne sentait pas moins mal de la douleur que semblait ressentir Cissnei, elle qui n'était pas véritablement formée à une mission si difficile et hors de ses attributs premiers. Il s'approcha d'elle avec une idée en tête. Bien que Rufus ne soit pas un magicien hors pair, il avait cependant apprit quelques techniques fortes utiles de magie blanche.

Il craignait que Cissnei flanche et tombe dans l'inconscience, devant cette assemblée horrifiée par les violences de l'attaque. Il était certain que cette scène provoquerait une perte de crédibilité pour la mission mais aussi un mouvement de foule qui amènerait à la fuite de la cible. Cette dernière n'avait pas esquissé le moindre geste depuis l'entrée de Rufus, craignant son courroux mais surtout pour son avenir. Une personne plus grande était debout devant l'homme, l'air neutre et buté. Nul doute que le président l'écarterait s'il le fallait.
Rufus en revenait à Cissnei, se concentrait à développer un sort assez puissant pour soutenir Cissnei physiquement, jusqu'à leur départ de la tour. Il sentait un flux se libérant de lui, il espérait qu'il passerait dans la blessure de la jeune femme pour au moins stopper le saignement.
Son regard sur elle était complètement neutre, sans non plus être assassin envers elle, l'échec n'était pas envisageable pour Rufus mais il lui avait demandé quelque chose qu'elle maîtrisait sans doute pas.
Ne sachant pas si le sort avait marché, il marmomma quelques mots, inaudibles pour le reste de l'assemblée

- L'hélicoptère arrivera bientôt. Ta mission est accomplie.

Il détendait enfin son visage, pour rassurer la jeune femme de la qualité de sa mission malgré sa dernière erreur. Rufus lui permettait de prendre appui quelque part dans la salle tout en gardant un oeil sur les personnes présentes, des traîtres il y en avait partout.
Le président s'engageait franchement vers sa cible, deux personnes se mettaient entre lui et son objectif. Quelle attitude déplaisante pour Rufus, qui tendait son arme vers l'avant et somma de se retirer avant qu'il appui sur la détente. Aucune réaction chez les deux individus un peu trop malpolis. Il tira deux fois, abattant les deux hommes et découvrant ainsi pour la dernière fois le visage de la cible.
Il affichait un sourire radieux, comme pour dire qu'enfin les choses allaient changer. Il monta une petite marche, prit l'homme de carure de boucher et le projeta par terre. Avec un petit grognement de mécontement, il se relevait et ne semblait pas en mesure de montrer une quelconque résistance, tant il avait compris que Rufus ne l'épargnerait pas ce soir. Cet homme savait ce qu'il avait osé dire, propager et montrer de Rufus quand ce dernier n'était pas en état de diriger pleinement.

- Messieurs, dames, je vous prie de rester dans le plus grand calme, le cas contraire vous subirez le même sort que cet incompétent traître et idiot. Des agents de la Shinra vont venir et vous serez affectés à d'autres postes.

Personne n'osa réagir, personne n'en avait le choix vraiment. Rufus dirigea son arme sur l'homme debout. Le geste sûr, le regard ferme, le corps droit, l'aura de détermination se serait même fait sentir autour de lui tant le président de la Shinra était content d'en finir avec les rumeurs et les traînages dans la boue.
Un silence de mort régnait dans la salle, seule les respirations de quelques personnes anxieuses rompaient cette paix. Il jeta un coup d'oeil sur Cissnei, qui avait l'air de résistait, mais impossible de savoir si le sort l'avait un peu soulagé ou non. Quoiqu'il en soit, la vieille réputation de Rufus disant de lui qu'il quittait le navire en laissant ses alliés dans le sang allait être prouvée fausse. La jeune Turk méritait les soins et les récompenses de son courage et de sa mise à l'épreuve dans de situations non adaptées à ses capacités.
On entendait les vrombissements des hélicoptères, Rufus regardait l'homme toujours aussi franchement, avec le sourire léger et assuré. Il appuya sur la détente, la détonation lui sensibilisait les tympans. La balle se fichait en pleine poitrine du dirigeant déchu. Un filet de sang coulait au coin de sa bouche, son regard était vide. Rufus tira une deuxième fois, plein sternum. Le choc fit reculer l'interessé et le mettait à genoux. Sans éprouver un plaisir à tuer, Rufus le regardait mourir à petit feu avec soutenance, devant des employés choqués qui ne comprenaient pas pourquoi. Seul Rufus savait en fait. Une troisième détonation fit trembler les vitres proches, l'hémorragie interne provoquait un écoulement de sang plus important par la bouche, à demie ouverte. Des larmes se formèrent dans les yeux du presque mort. Sa chemise blanche avait clairement viré au roug pourpre et luisant.
Rufus tira un quatrième puis un cinquième coup de feu, dans la foulée. L'homme d'affaire s'allongea de tout son long, face contre sol, le regard inerte et effrayé. Une marre de sang s'étendant sous lui, il était mort.
Sous le regard franc et froid de Rufus Shinra, les quelques employés du développement urbain avait la mine blanche, ne savant plus que dire, quoi penser, quoi faire devant une telle execution. Et c'est ce qu'avait espérer Rufus, bien évidemment.

Dorénavant, plus personne ne devait cracher sur son nom, sous peine de subir la même torture longue et sans pitié. L'assemblée était témoin, Cissnei d'autant plus. Mais il n'en avait toujours que faire de ce qu'on pensait de lui, tant que son image était respectée et non plus souillée.
De plus, ils ne mettraient pas beaucoup de temps à comprendre le pourquoi de ce massacre.
Des hommes armés, de la SHINRA, arrivèrent dans salle, le leader de la troupe fit un signe de la main vers Rufus, lui signalant alors que son hélicoptère était prêt à partir d'ici. Deux personnes habillées d'un costume noir, probablement des membres des Turks, se postèrent aux côtés de Cissnei pour la soutenir et l'amener dans le même hélicoptère que le président.
Une belle soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Cissnei

Cissnei

Nombre de messages : 158
Age : 25
Date d'inscription : 16/11/2008

Statistiques
Expérience:
Mission haute qualité (cissnei) Left_bar_bleue90/100Mission haute qualité (cissnei) Empty_bar_bleue  (90/100)
Niveau:
Mission haute qualité (cissnei) Left_bar_bleue12/99Mission haute qualité (cissnei) Empty_bar_bleue  (12/99)
Gils: 1650

Mission haute qualité (cissnei) Empty
MessageSujet: Re: Mission haute qualité (cissnei)   Mission haute qualité (cissnei) Icon_minitimeVen 1 Mai - 15:43

Cissnei se força à ne pas flancher maintenant. Elle se redressa de toute sa hauteur afin de rester digne des Turks même dans une situation aussi périlleuse que celle à laquelle elle était confronté. Des blessures, ce n’était pas la première fois qu’on en lui infligeait et puis ca ne serait très certainement pas la dernière non plus. Son bras gauche commençait à devenir insensible. Elle avait beaucoup de mal à plier ses doigts et elle sentait des fourmillements descendre le long de son bras alors qu’elle avait l’impression de devoir faire une effort surhumain pour bouger son membre ankylosé . Elle sentait la texture chaude et poisseuse du sang glisser à l’intérieur de son chemiser et elle prit appuie contre un mur pour l’aider à se soutenir. Dans sa main droite, son arme automatique était encore ferment tenu, dans l’éventualité d’une nécessité imminente.

Contre toute attente, bouleversant les codes qu’elle pensait établis dans l’esprit de Rufus Shinra, elle eut la surprise de voir son président s’approcher d’elle. Elle frissonna d’abord de peur… On disait que Rufus Shinra n’avait pas de cœur ni de considération pour ses employés… L’image du visage de Zack fait s’imposa à son esprit sans trop qu’elle sache pourquoi. Lorsqu’il leva la main vers elle, elle sentit son cœur s’accélérer rapidement et elle ferma les yeux, s’attendant presque à recevoir une balle entre les deux yeux comme certains gardes précédemment. Mais au lieux de cela, elle sentit une agréable tiédeur se répandre dans sa blessure et elle rouvrit les yeux pour voir que son patron était en train de la soigner. Elle le regarda avec incompréhension… Ainsi, tout ce qu’on disait sur lui n’était pas fondé ? Oui bien elle se trompait complètement.

Elle adressa un petit sourire de reconnaissance envers son patron

- Merci… Merci beaucoup… Pré…. Président…

La blessure ne disparut pas mais l’hémorragie sembla s’être arrêtée. Toujours aussi lasse, Cissnei regarda son patron se retourner vers le reste de l’assemblée. Ne sachant que faire elle assista, spectatrice comme tous les autres, à l’assassina des gardes et du Directeur du Département d’Urbanisation. Les coups de feux se succédaient et à chaque fois, Cissnei sursautait malgré elle.

Au loin, on pouvait distinguer le fouettement caractéristique des pales d’hélice d’un hélicoptère en approche. Cissnei tourna la tête sur le coté pour voir l’engin se rapprocher et finalement stagner proximité du bâtiment. Deux personnes vêtues du même consume que Cissnei descendirent de la petite échelle de l’hélico et vinrent lui porter main forte. Ils lui demandèrent si elle avait bien et elle y répondit par un signe de tête. Elle se tourna vers son collègue de droite auquel elle demanda discrètement

- Qui conduis l’hélico ? ? Réno ?


Son collègue fit nom de la tête et Cissnei ne put s’empêcher de soupirer. Elle aurait bien eu besoin du soutien de son ami seulement il devait être affecté dans une autre mission. Soutenu par ses camarades, elle grimpa à la petite échelle, s’aidant principalement de son bras droit et elle se hissa jusqu'à l’hélicoptère. Une fois qu’elle fut dans l’appareil, elle se pencha dans le vide pour voir si son président suivait correctement le mouvement. Rassurée de voir qu’il se hissa a son tour dans l’appareil, elle se laissa tomber contre une paroi de l’hélicoptère, fermant les yeux suite a cette mission des plus affreuses. Elle espérait qu’une chose : effacer rapidement toute trace de cette soirée de sa mémoire. Pour autant… elle avait l’impression que son rôle n’était pas encore fini et que son président attendait encore quelque chose d’elle. Elle dirigea son regard vers lui, attendant une parole ou un geste de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Mission haute qualité (cissnei) Empty
MessageSujet: Re: Mission haute qualité (cissnei)   Mission haute qualité (cissnei) Icon_minitimeMar 5 Mai - 1:09

La soirée avait été une bonne chose de faite. Le président avait conscience de la mise à l'épreuve de beaucoup d'âmes sensibles ce soir là, peut-être même Cissnei. Cette mission était bien pire, voire indéterminable par un nom. Le massacre qui avait eu lieu avait pour un des buts de marquer les mémoires en plus d'un objectif bien précis. Il ne regrettait rien, peut-être les vies affolées de quelques employés un peu trop sur les nerfs et n'écoutant que leurs instincts.
Et cette pensée même arrachait un dégoût profond à Rufus, ils n'étaient que de petits pantins voués à l'échec dans une vie qui ne pardonnait pas beaucoup en ces lieux.
En ces temps de paix et de reconstructions, Rufus n'avait pas attendu que tous reprennent leurs souffles. Frapper quand on ne s'y attend pas, rien de lâche dans le geste, que de l'opportunisme et des plans bien montés. Et puis quoi encore, a-t-on déjà vu quelqu'un attendre que son ennemi reprenne ses forces pour pouvoir poursuivre le combat ?
Non, ce monde ne laissait place à aucune pitié. Rufus avait la violence, la haine en son coeur. Les choses ne lui apportaient guère satisfaction saut si elles étaient couronnées de preuves par le sang ou la force.
Debout, immobile face aux mouvements calmes menés par les soldats de la Shinra, il avait le regard fixe vers la porte qu'ils avaient fracassé pour entrer dans le dernier acte.
Ce qu'il ressentait en ce moment même, c'était une tension violente, son coeur battait à tout rompre, ses temps étaient contractées, les yeux rougis par une excitation non assouvie par ce soir de massacre. Une haine supérieure à toute moralité et toute humanité, le sentiment dominant dans l'esprit, dans le corps et dans les projets de Rufus.
Rufus, tel qu'on le connaissait par le passé, avait largement redoublé de violence. Maîtrisés par l'âge et l'expérience, ses actes étaient pour le moins bien camouflés aux yeux des plus proches du président, mais ce soir Cissnei avait vu ce qu'elle n'aurait sans doute pas penser voir un jour.

Quelques minutes passèrent, les soldats firent le ménage et s'activèrent quant au réaménagement complet de la tour, une équipe administrative ainsi que de nouveaux employés seraient bientôt en poste.
Rufus se décidait à bouger et se rendait à l'étage du dessus pour accéder aux hélicoptères. Lent et sans conviction, son pas était fatigué, sans être las. Il posa un pied sur le pied de l'hélicoptère et s'accrochait d'un bras à une barre extérieure à côté de la porte coulissante de l'appareil. Il se retournait une dernière fois, pour regarder de ses propres yeux ce qui était à nouveau propriété de la Shinra.
Allez savoir pourquoi Rufus s'était permit de reprendre possession du département du développement urbain de Migdar. Toutes réponses étaient possibles ou impossibles, et le noir complet sur le sujet était dressé.
Lourdement, il se posait sur un des sièges de cuir, Cissnei était là, le visage blanc et affaiblit par la fatigue et la blessure. Que pensait-elle de lui à présent, elle qui n'avait jamais eu le loisir de le voir avant cette mission. On dit que les premières impressions sont les bonnes, que l'humain est compliqué somme toute... S'entourer de dictons, de belles paroles pour dire de croire en quelque chose ou d'adhérer à un quelconque sujet de vie, Rufus n'en avait rien à faire vraiment. Une perte de temps quand on voit le travail à abattre de son côté. Pas le temps à la philosophie.
Son regard était perdu dans la plaie de Cissnei, il ne se sentait pas l'humeur bavarde, et sans pour autant engager un semblant de communication, il lança simplement, d'une voix toujours aussi calme et posée :

- Ne penses pas que j'ai fait ça par pitié. C'était mon erreur de tenter un assaut que tu ne maîtrisais pas. Logique de devoir compenser.

Faire une courbe avec un lancer de shuriken, la pratique s'annonçait difficile et il était fort évident que sans entraînement au préalable, le coup ne serait qu'à moitié efficace et dangereux comme ce fut le cas. Rufus ne regrettait pas encore une fois, si on ne tente pas le coup, quand le tentera-t-on ? Cissnei était une membre intégrante des Turks, son rang devait être honoré et elle se devait de tenter, encore et toujours. La blessure n'étant pas grave, Rufus se confortait dans son désir de ne pas ressentir de culpabilité.
Il reprit quelques minutes après :

- Je sais que ce genre de mission n'était pas à ta convenance. Bien que j'aime me spécialiser, que m'arriverait-il si je devais être confronter à une situation que je n'ai jamais connu? Tu as été brillante, un peu hésitante -ce qui pourrait te coûter la vie un jour- mais j'appuie les rapports de Tseng à ton propos.

Pas de leçon de morale, ils avaient presque le même âge, du moins ils étaient dans une période similaire de la vie. Il voulait surtout savoir ce que Cissnei avait ressenti. Elle était très eprouvée et la question serait sûrement mal venue. Le trajet durait en tout un bon quart d'heure, mais il sembla plus long tant la fatigue le prenait physiquement. La dernière fois que Rufus avait conduit un tel piège ensanglanté, c'était quand il combattait AVALANCHE et qu'une des plaques s'étaient effondrées. Indépendant de sa volonté, il avait mené le combat jusqu'où le danger se transformerait en une tuerie majeure. Réussi.
Son regard passait beaucoup sur le visage de Cissnei. Elle était une très belle jeune femme. Tout comme Elena d'ailleurs. Bien qu'il ne se plaignerait pas d'avoir des éléments aussi jolies que brillantes, il n'avait jamais su les raisons de leurs engagements. Rufus s'était bien tenu de mettre ce détail majeur de côté pour ne pas avoir d'à priori ou quoique ce soit. Les raisons peuvent être multiples, mais la raison voulait que des femmes d'une telle beauté ne soit pas mêlées à des situations aussi périlleuses. Les décisions personnelles étaient ce qu'elle étaient, le cercle des Turks était plus que restreint et elles étaient là par le mérite et la preuve de leurs volontés.
Rufus secouait la tête, furieux de s'accrocher à des idées pareilles. Il s'était bien juré de ne jamais garder ses yeux posés sur le fruit parfait de la nature, pour ne pas entraver son entreprise. S'il avait une peur dans la vie, c'était bien celle de tomber amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Cissnei

Cissnei

Nombre de messages : 158
Age : 25
Date d'inscription : 16/11/2008

Statistiques
Expérience:
Mission haute qualité (cissnei) Left_bar_bleue90/100Mission haute qualité (cissnei) Empty_bar_bleue  (90/100)
Niveau:
Mission haute qualité (cissnei) Left_bar_bleue12/99Mission haute qualité (cissnei) Empty_bar_bleue  (12/99)
Gils: 1650

Mission haute qualité (cissnei) Empty
MessageSujet: Re: Mission haute qualité (cissnei)   Mission haute qualité (cissnei) Icon_minitimeSam 9 Mai - 12:27

Cissnei ne disait rien et elle gardait un silence religieux uniquement perturbé par les pales de l’hélicoptère qui brassaient l’air. Elle se laissa aller contre un des fauteuil de cuir qui était présent dans le véhicule. Elle ne cessait de repenser à cette mission. Les Turks sont là pour effectuer les basses besognes mais jamais elle n’avait eut l’impression d’être tombée aussi bas que ce soir. Elle avait exécuté des personnes innocentes avec tant de cruauté et de violence qu’elle ne se reconnaissait pas elle même à travers ses actes de grandes barbaries. Elle s’efforça toute fois à paraître détachée mais intérieurement c’était la confusion la plus totale. Elle se dégouttait…. Elle se haïssait …

Après quelques longues minutes qui lui parurent une éternité, le Président Shinra monta à son tour dans l’hélicoptère et il prit place juste en face de Cissnei ce qui mit la jeune femme bien mal à l’aise. Elle le respectait tellement qu’elle avait peur de ne pas avoir été a la hauteur de ses attentes ce soir. La blessure qui entaillait son épaule gauche lui prouvait qu’elle n’avait pas était irréprochable, elle qui était si intransigeante envers elle même. Cissnei n’acceptait pas l’échec ! Ce n’était pas possible en tant que Turk dessent d’accuser un échec quelqu’il soit ! Pourtant … elle devait bien se l’avouer, elle n’avait pas réussi ce lancé de shuriken atypique et cela avait faillit lui coûter la vie. Des le lendemain, elle se promit d’aller s’entraîner très durement afin de maîtriser cette attaque et aussi, peut être, pour s’occuper l’esprit et oublier cette sordide mission qui lui avait été assignée.

- Ne penses pas que j'ai fait ça par pitié. C'était mon erreur de tenter un assaut que tu ne maîtrisais pas. Logique de devoir compenser.

Cissnei releva le regard pour poser ses iris ambrées dans celles qui paraissaient si froides de son président. Elle ne faiblit pas. Elle voulait rester digne. Elle était toutefois surprise qu’il prenne sur lui l’erreur dont elle était la seule coupable. Elle s’empressa alors de démentir

- Président … Je n’aurai jamais du accepter d’exercer ce lancé étant donné que je ne le maîtrisais pas. Je ne tenais pas à vous décevoir en usurpant de la réputation que le Chef Tseng vous a fait de moi… mais l’échec dont j’ai fais preuve vous a certainement bien plus déçu que tout le reste…

Elle baissa la tête rompant ainsi le contact visuel. Cette blessure elle la méritait amplement. C’était le prix a payer pour n’avoir pas réussi à être parfaite, comme elle le souhaitait. Et puis ce n’était qu’une banale blessure par balle. Aucun organe vital n’avait été touché et l’hémorragie, rapidement maîtrisée par les soins du président, n’avait pas réussi à trop l’affaiblir. La lassitude qui s’inscrivait sur son visage était due a la dureté de cette mission à laquelle elle n’était pas préparer et face à laquelle elle n’arrivait pas à rester insensible… Elle sentait son esprit se brouiller de plus en plus. Elle avait peur de perdre pied.

Le Président lui dit alors qu’elle avait excellé dans ton travail et qu’il appuyait les propos de Tseng à son égare. Cissnei releva les yeux vers lui, surprise. Comment pouvait il être fier de son travail alors qu’elle, elle se dégouttait pour ce qu’elle venait d’accomplir. Le regard de la jeune femme s’assombrit et elle baissa une nouvelle fois la tête. Elle sentait le regard de Rufus Shinra se poser de nombreuses fois sur elle. Il la regardait, il l’observait et elle ne comprenait pas pourquoi elle était l’objet de cette curiosité. A bien y réfléchir elle ne préférait même pas le savoir.

Elle se passa une main sur le visage en prenant une longue et profonde inspiration

- Tseng se trompe …. Je ne suis pas celle qu’il pense que je suis … Et vous vous trompez aussi, président…


Réno … Jamais la jeune Turk n’avait ressentit avec tant de force le besoin de voir son collègue et ami. Lui seul pouvait être en mesure de la comprendre et pourtant, elle ne voulait pas se montrer à lui de façon si … si pitoyable.

Elle releva doucement la tête vers son président qui continuait de la regarder avec insistance. Elle se sentit rougir de gêne malgré elle.

- Un problème Monsieur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Mission haute qualité (cissnei) Empty
MessageSujet: Re: Mission haute qualité (cissnei)   Mission haute qualité (cissnei) Icon_minitimeSam 16 Mai - 12:33

Le teint blanc et les yeux cherchant à se cacher de ses actes, le comportement de la jeune femme déclinait fortement. Rufus n'avait pas l'ombre d'un doute qu'elle était horrifiée de ce qu'elle avait fait. De plus en plus au sein des Turks, les membres semblaient se prendre de compassion pour le mal qu'il faisait. Rufus avait bien tenté de régler les problèmes mais il semblait que Tseng n'était lui même plus aussi tranchant qu'à l'époque.
C'était la vie, c'était les personnalités. Quoiqu'on fasse, le président ne pourrait que voir sans pouvoir faire quelque chose les Turks dissous. Se rendre à l'évidence, Rufus en avait bien du mal, les choses n'allaient plus si mal et les missions à la Shinra étaient rares. Le mal avait été éradiqué pour un long moment, dirait-on...
Chassant les pensées négatives, Rufus détournait le regard qu'il avait posé sur Cissnei.
La jeune femme était confuse, pour ne pas dire déboussolée. Rufus était las de la voir tant affectée par ce soir. C'est bien là le trait d'humanité qu'il manque au président, les sentiments.
Rufus avait longuement travaillé sur la capacité à ne rien ressentir. Il ne voulait pas se rabaisser à la faiblesse psychologique de Cissnei mais tenta de prendre un peu de temps à la réflexion. De toute évidence, elle était perdue et Rufus ne voulait pas perdre un membre des Turks. Le groupe était de plus en plus mince. Elle essayait de s'expliquer, se basant sur une logique simpliste prônant ses erreurs et son incapacité. Elle était franchement dur avec elle même, Rufus se fichait pas mal de ce qu'elle pouvait ressentir, elle avait abattu un travail digne de Tseng. Seul le résultat compte. Il passait sa main dans ses cheveux pour les mettre en bataille. La fatigue avait un peu creusé son visage, mais la détermination avait pallié le manque de force.

- Tu dis ça parce que tu regrettes tous ces morts. Se rabaisser est indigne des Turks, Cissnei.

Le ton toujours aussi assuré, il fouillait dans sa poche et sortait un petit carner rectangulaire ainsi qu'un stylo plume. Etrange d'avoir ceci sur soi lors d'une mission de haute voltige. Il notait quelques phrases dans un langage que Cissnei ne pouvait comprendre.
Il reprit ensuite.

- Tu insinues donc que je me trompe sur ton cas. C'est osé de ta part Cissnei, et j'aime cette répartie. Tu te féliciteras d'avoir participé à ce travail, plus tard. Sois en sûre.


Quelques minutes plus tard, il ne répondit pas à sa question. Rufus allait bien, mais ses dernières pensées l'avaient un peu éloigné de la réalité. D'un geste de la tête, avec un sourire plus détendu que d'habitude, il assura qu'il allait bien.
Il lui tendait le papier ensuite. Il s'agissait d'une ordonnance. Sur le papier, l'écriture de forme arrondie en générale était incompréhensible. Pour la simple et bonne raison que Cissnei ne devait pas savoir ce qu'il y avait dessus. Elle n'eut pas l'air de comprendre. Sur ce papier figurait des informations importantes, le pharmacien de la Shinra comprendrait bien.
Rufus prenait le temps d'expliquer à Cissnei, cherchant les mots non évocateurs.

- Présentes ceci au pharmacien, il te fera une piqûre sur place. Dès demain tu ne devrais plus rien sentir.

Du regard il fixait la blessure à l'épaule, par balle. La Shinra exerçait dans de multiples domaines, autres que l'electricité. La science constituait la majeure partie des projets menés par la société. Et médicalement parlant, la Shinra était très avancée. Le médicament que Rufus avait prescrit à Cissnei avait des vertus réparatrices très efficaces et rapides. Le stade de l'experimentation n'était pas encore tout à fait passé mais les essais avaient été largement concluant.
Le privilège que Rufus accordait à Cissnei était d'autant plus grand puisque cette piqûre n'existait qu'en 10 exemplaires, pour le moment. Mettant de côté sa froideur et son insensibilité, il voulait épargner à la jeune femme les douleurs physiques. Elle souffrait beaucoup mentalement, et là il ne pouvait rien faire. Le physique, c'était tout ce dont il pouvait remédier.
L'hélicoptère arrivait enfin, il se posait doucement et Rufus aida à Cissnei à descendre. Il ordonnait à deux gardes de soutenir Cissnei jusqu'à la pharmacie et chez elle.
Elle semblait étourdie d'être debout, ses jambes ne possédant plus leurs forces naturelles. Rufus se tenait debout, le regard fixait sur la jeune femme qui s'éloignait aux bras solides des gardes. Il soupira et pensa qu'il ferait bien de lui rendre visite plus tard, pour juger son état mental.
Pour le moment, il se retournait une dernière fois vers la nuit étoilée de Midgar avant de rejoindre ses quartiers.

Revenir en haut Aller en bas
Maitre des Jeux

Maitre des Jeux

Nombre de messages : 43
Age : 35
Date d'inscription : 08/04/2009

Mission haute qualité (cissnei) Empty
MessageSujet: Re: Mission haute qualité (cissnei)   Mission haute qualité (cissnei) Icon_minitimeMar 19 Mai - 14:59

RPG Terminé !


Récompense :

2 pages de RP : 50 points chacun plus bonus longs post de 15 points chacun + 500 gils !



Topic vérrouillé

[ Direction : secteur 1 pour Cisseni, les taudis pour Rufus ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Mission haute qualité (cissnei) Empty
MessageSujet: Re: Mission haute qualité (cissnei)   Mission haute qualité (cissnei) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission haute qualité (cissnei)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'agneau
» Dessin 2D, quelle logiciel choisir?
» Missions : Anniversaire Surprise + Devine ce que je vois + La haute gastronomie + Beaux rêves
» [Software] Topic de discussion du jeu "Mission Von Nebula"
» [Blog] LEGO Actu 2011 : nouvelle mission, nouveaux gangsters !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Chronicles :: Section RPG :: Final Fantasy VII :: Midgar :: Quartier et Taudis du Secteur 8 :: Avenue LOVELESS-
Sauter vers: